Logo Detandt-Simon Fr 1(Blog)
Tous les articles

Impact de la modification des normes des conduits collectifs – C43p en C(10)

juin 17, 2024    |     Detandt-Simon

Qu’est-ce qu’une installation de type C (‘appareil étanche’) ?

Une installation de type C, dit « étanche », est un montage d’une ou plusieurs chaudières équipées d’un dispositif qui aspire l’air extérieur nécessaire à la combustion et qui rejette les gaz brûlés vers l’extérieur par deux conduits séparés, généralement concentriques.

Une installation de ce type fonctionne donc indépendamment de l’air de la pièce. En utilisant l’air extérieur, ce montage limite la perte de chaleur de la pièce déjà chauffée, ce qui permet d’économiser de l’énergie.

D’autre part, il est plus sécurisant puisque le risque  d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est quasi nul. Ces chaudières sont identifiées par type de fonctionnement et de raccordement  commençant par ‘C’.

 

L’évolution des normes – une nouvelle méthode ou une amélioration de l’ancienne ?

NBN D 51-003 et NBN EN 1749

La norme NBN D 51-003 « Installations intérieures alimentées en gaz naturel et placement des appareils d’utilisation – Dispositions générales », 5ème édition de 2010 contient dans son annexe B une description des types ‘C’, appelés C1 à C9.

Cette norme, qui était alignée avec la classification des installations selon le rapport technique CEN/TR 1749 de 2009, ne prend pas en compte la nouvelle génération des chaudières qui fonctionne en surpression. Il était commun d’ajouter un ‘p’ minuscule après le type de chaudière afin de définir qu’elle marchait en surpression – exemple C43p.

Afin de suivre le progrès du marché et des techniques, la norme NBN EN 1749 a été introduite en Belgique en 2020. Elle présente un certain nombre de nouveaux types d’installation, appelés C(10) à C(15) (notez le format, c’est important), qui ont été rajoutés dans la norme belge NBN D 51-003 dans son édition de 2022. Ces nouveaux types s’adressent précisément à la définition des chaudières fonctionnant en surpression, et remplacent alors les appellations ‘CXXp‘.

Image-2-1

 

NBN EN 13384-2

Le dimensionnement des conduits est soumis à la norme NBN EN 13384-2. Cette dernière a aussi été mise à jour dans son édition de 2019 pour bien intégrer les systèmes collectifs en surpression.

Le changement essentiel vise l’augmentation de la sécurité et du bon fonctionnement des installations en ajoutant une nouvelle condition lors de dimensionnement, qui consiste à tester le fonctionnement de l’installation avec toutes les chaudières en puissance maximale (Pmax), sauf une en puissance minimale (Pmin).

A cause de ce changement, des nouveaux marquages ont été introduits pour bien intégrer les systèmes collectifs en surpression, auxquels le C(10) est venu s’ajouter. Nous allons considérer les modifications dans l’exemple du type ‘C43p’, qui a été remplacé par le type C(10).

 

Quelle est la différence entre une installation de type C(43p) et une installation de type C(10) ?

Raccordement des appareils C43p

Les appareils de type C43p, qui possèdent un ventilateur en amont de la chambre de combustion, doivent être raccordés à un système de conduit collectif conçu pour fonctionner en surpression (3CEp). L’installation fonctionne à une plus haute température de gaz de fumée que le C(10).

Plan de travail 1-Dec-14-2022-12-02-28-7536-PM

 



Raccordement des appareils C(10)

Les appareils de type C(10) sont raccordés par leurs deux conduits à un système de conduit collectif desservant plus d'un appareil. L'appareil de type C(10) est destiné à être raccordé à un système de conduit collectif conçu pour fonctionner dans des conditions où la pression statique dans le conduit collectif d'évacuation des produits de combustion peut être supérieure à la pression statique dans le conduit collectif d'amenée d'air. Sa plus basse température de fonctionnement est alignée avec l’évolution technique des chaudières à condensation étanches.

Image-3-1

 

Plan de travail 2

 

Quel est l’impact sur le dimensionnement de mon installation ?

La meilleure façon de l’expliquer est de prendre l’exemple de dimensionnement d’une chaudière dans les deux cas.

Conditions générales de calcul :

       1 chaudière 25kW par étage
       3 mètres entre piquages
      ◊  4 mètres entre le terminal et le dernier piquage
        Raccordement en Ø80/125 : 1,5m + 1 coude 87°


Plan de travail 3


Selon le tableau ci-dessus, nous constatons que :

Le nombre des chaudières qui peuvent être raccordées sur le même conduit collectif diminue par rapport à l’ancienne méthode de calcul.
Le diamètre du conduit devient plus important.

En conséquence de l’augmentation de diamètre du conduit et la diminution de nombre de chaudières raccordées, le fonctionnement de l’installation devient plus sécuritaire.

 

Quel type dois-je utiliser ?

Tandis que la définition exacte se trouve dans la norme NBN D 51-003 (2022), il est conseillé de suivre les marquages notés dans les fiches techniques des appareils ou les obligations exigées par les fabricants des chaudières.

Peu importe le cas que vous rencontrez, notre bureau d’études suivra en continu les mises à jour des normes et des applications de dimensionnement pour vous proposer toujours la meilleure proposition technico-commerciale conforme aux législations. Nous sommes en contact continu avec les différents fabricants des appareils sur le marché afin d’établir avec eux les dimensionnements possibles pour vos installations.

 

www.detandt.com


Suivez-nous

  Facebook Link     LinkedIn Link    

Suivez-nous(Liège)

  Facebook Link

       

    youtube Link

       

    LinkedIn Link

       

   

 

Ces articles pourraient vous intéresser

5 erreurs à ne pas commettre

novembre 28, 2023
5 erreurs à ne pas commettre lors de l’installation d’un circuit de ventilation

Lire l'article au complet

Ne négligez pas la ventilation lors de votre rénovation

septembre 7, 2023
Ne négligez pas la ventilation lors de votre rénovation

Lire l'article au complet

La bouteille de mélange : l'outil incontournable pour des installations de chauffage efficaces

juin 23, 2023
Comme expliqué précédemment, de nombreux ménages rénovent leur maison et améliorent leur solution de chauffage. Mais bien souvent, ils sous-estiment l’importance de l’efficacité de leur installation en omettant l’installation d’un...

Lire l'article au complet