Logo Detandt-Simon Fr 1(Blog)
Tous les articles

5 erreurs à ne pas commettre

juillet 8, 2024    |     Detandt-Simon

5 erreurs à ne pas commettre lors de l’installation d’un circuit de ventilation

 Nous avons déjà évoqué l’importance de la ventilation dans un bien immobilier récemment rénové ou construit. En effet, grâce à une ventilation optimale, vous éviterez l’effet « thermo » : une maison qui ne respire pas, qui garde la chaleur et l’air non renouvelé. Vous éviterez donc des problèmes d’air saturé, de moisissures, maladies, etc. Bref : ventilez. Mais ce n’est pas tout : ventilez correctement. Une mauvaise ventilation peut vous causer des allergies, des maux de tête, une augmentation finale de votre facture d’énergie, etc.

Dans cet article, nous mettrons donc en avant cinq erreurs à ne pas commettre lors de l’installation d’un système de ventilation.

 

1- Respectez le plan !

Malgré que cela semble évident, c’est la base de l’installation d’un système de VMC : il faut respecter les plans de montage. Chez Detandt-Simon, notre bureau d’expertise réalise à la demande des plans de montages pour les installations de ventilation. Ce n’est pas pour rien, un montage mal étudié peut causer un mauvais fonctionnement de la ventilation, voire même rendre inutile la ventilation.

Malheureusement, il arrive parfois lors de l’installation que le poseur décide de simplifier la pause pour un gain de temps ou d’argent. Il peut alors modifier la longueur des flexibles, la position du groupe ou des bouches de ventilation ou même le changement des dimensions et modèles des différents accessoires.

Tout cela peut alors causer une baisse des performances, des débits plus bas que le minimum imposé par les normes ou encore une nuisance sonore élevée.

Faites confiance à nos experts Detandt-Simon, et votre client vous remerciera à la fin.

Image1-3

 

2- Flexibles acoustiques : 

Il est généralement conseillé de placer des flexibles acoustiques derrière les bouches/grilles de pulsion/extraction afin d’atténuer le bruit de l’air. Le but de votre ventilation est évidemment d’agir le plus discrètement possible dans votre pièce. Ces flexibles acoustiques en sont la clé. Mais attention, il ne faut pas pour autant négliger la pause de ces flexibles.

Un tel mécanisme peut provoquer, en contrepartie ici, une très forte perte de charge. Le débit ne sera alors pas suffisant et optimal et votre pièce ne sera pas ventilée comme elle le doit. Vous perdrez alors en efficacité, mais surtout vous ne respecterez pas les normes en vigueur.

Il est donc important de placer ces flexibles les plus droits possible ou avec un angle de maximum 90° et une courbe large. Un flexible trop écrasé ou croqué ne permettra pas d’atteindre le débit nécessaire, car la section de passage d’air sera trop réduite et/ou trop fortement déviée.

Image2

 

3- Réseau simplifié

Selon le milieu où la ventilation sera placée, il vous faudra utiliser des coudes et des déviations afin d’amener les conduits aux grilles de diffusions depuis le groupe. Il est important de prendre en considération que chaque dérivation, déviation, coude, etc. influence le débit d’air pulsé ou extrait. À nouveau votre ventilation ne sera donc pas optimale.

Dans le résidentiel, il est conseillé de se limiter à un maximum de quatre à cinq coudes de 90°. De la sorte, vous assurez un air pulsé correctement. La section du conduit est évidemment tout aussi importante. Il vous faut assurer une section suffisante pour toujours prétendre à obtenir le meilleur tirage ou pulsion d’air.

À l’inverse, une installation trop directe n’est pas optimale non plus. La vitesse d’air est « limitée » également pour obtenir une ventilation parfaite : maximum 2 à 3m/ sec au niveau des grilles. Ceci pour assurer un confort aux personnes présentes dans la pièce ventilée.

Encore une fois, ce point touche sensiblement à la préparation de l’installation et au plan. Toute donnée est importante à prendre en compte lors d’une installation si vous souhaitez que votre client profite de sa ventilation sans devoir vous solliciter chaque semaine.

 

4- Positionnez bien vos grilles  : 

Lors de l’installation d’un système de ventilation, vous allez forcément installer des grilles d’extractions et de pulsions d’air. Celles-ci doivent être positionnées de manière stratégique afin d’obtenir une distribution uniforme de l’air frais, mais aussi de l’évacuation de l’air « saturé ». Ces deux grilles doivent être éloignées l’une de l’autre. Sinon, vous aspirerez directement l’air frais à peine ventilé et vous finirez par laisser toujours le même air chargé dans votre pièce.

La prise d’air extérieur doit elle aussi être bien positionnée. Elle doit être distante des zones de rejets d’air comme des cheminées, des chaudières, hottes, etc. Sinon, à nouveau, l’air extérieur aspiré et influé dans le système de ventilation sera déjà chargé. Vous risquez d’amoindrir la qualité d’air intérieur, mais aussi de faire travailler plus votre groupe moteur.

À nouveau, le bon placement des grilles dépend d’un plan d’installation structurellement bien conçu. Une équipe de professionnels vous orientera sur la position, l’orientation, la taille, etc. Faites confiance aux professionnels.

Image3

 

5- Accessibilité du groupe  : 

Par souci d’esthétisme, des clients pourront vous demander que le groupe et les installations soient les plus discrets possibles. Des débarras, des placards, la cave, etc. seront les endroits privilégiés pour « cacher » le groupe. Mais attention, car ce type d’installation nécessite un entretien régulier et annuel. Étant donné que vous serez amené à travailler sur ce groupe, réfléchissez à son accès. Il en est de même pour les grilles, les filtres et les autres composants. Facilitez-vous la vie pour plus tard.

 

Mise en route et maintenance :

Une fois l’installation et la pose du système de validation en ordre, il reste deux étapes très importantes : la mise en route et la maintenance.

La mise en route de votre système de ventilation n’est pas une chose anodine : calculs de débits, calcul de surface, etc. Une série de données importantes qui dirigeront vos paramètres de réglages du groupe. À nouveau, chacun son métier : laissez les calculs aux professionnels et aux ingénieurs. Nos équipes seront ravies de vous soulager de ces calculs aux combien importants pour la pérennité de votre système de ventilation.

Enfin, il faudra veiller à entretenir ce système de ventilation. Un groupe qui n’est pas entretenu, des filtres non remplacés, des grilles obstruées, etc. mèneront à des gênes, à une saturation de l’air, une pollution de votre air intérieur.

Bref … Cette liste d’erreurs est non exhaustive. C’est pourquoi il ne faut pas négliger la complexité d’une installation de ventilation. Une installation n’est pas l’autre. Chaque pièce, chaque demeure, chaque « air » nécessite un traitement et une installation particulière.

Nous n’aurons qu’un conseil pour vous éviter les erreurs : accompagnez-vous de professionnels lors de vos projets ou des projets de vos clients. Nos équipes seront là pour vous dessiner les plans, vous conseiller les meilleurs produits et vous permettre la satisfaction de vos clients.

 

 
 
 

Suivez-nous

 

  Facebook Link     LinkedIn Link    

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Ne négligez pas la ventilation lors de votre rénovation

septembre 7, 2023
Ne négligez pas la ventilation lors de votre rénovation

Lire l'article au complet

La bouteille de mélange : l'outil incontournable pour des installations de chauffage efficaces

juin 23, 2023
Comme expliqué précédemment, de nombreux ménages rénovent leur maison et améliorent leur solution de chauffage. Mais bien souvent, ils sous-estiment l’importance de l’efficacité de leur installation en omettant l’installation d’un...

Lire l'article au complet